Procédé rationnel pour la fonctionnalisation régiosélective d’agents antioxydants

Responsables(s) : Financement(s) :
Jean-Yves Le Questel, CEISAM, Université de Nantes
David Guilet, SONAS, Université d'Angers
Séverine Boisard, SONAS, Université d'Angers
  • Début du projet : 09/01/2019
  • Fin du projet : 30/06/2022

Ce pari scientifique a pour objectif, par la combinaison d’approches complémentaires in silico et in vitro, le développement d’un procédé rationnel pour la fonctionnalisation régiosélective d’agents antioxydants, les flavonoïdes. Les flavonoïdes d’origine naturelle sont de puissants antioxydants dont les effets biologiques semblent être liés à leur capacité à moduler des cascades de signalisation cellulaire. La modulation et le contrôle de la fonctionnalisation de ces composés sont essentiels afin d’augmenter leurs potentialités notamment dans les domaines de la nutraceutique et de la cosmétique. La stratégie proposée repose sur la possibilité d’intégrer des approches théoriques et des approches expérimentales d’ingénierie de la régiosélectivité. La finalité de ce projet est double, d’une part pouvoir contrôler et moduler la régiosélectivité de systèmes enzymatiques en proposant un modèle prédictif avec des outils bioinformatiques et d’autre part appliquer ce modèle à des molécules cibles à fort potentiel de valorisation économique, les flavonoïdes. Pour le contrôle de la régiosélectivité, deux hypothèses seront étudiées : l’importance de l’orientation du groupement flavonoïde accepteur dans le site catalytique et la réactivité des groupements hydroxyles. Des enzymes candidates seront identifiées dans la biodiversité via un criblage exhaustif in silico par modélisation moléculaire (équipe « Conception de protéines in silico », UFIP). Via des approches de simulation moléculaire, à partir de flavonoïdes existants, il s’agira d’établir un lien entre la réactivité des groupements hydroxyles et la régiosélectivité étudiée (équipe « Modélisation Et Spectroscopie », CEISAM). Puis, par des approches expérimentales, la fonctionnalisation régiosélective d’accepteurs cibles de type flavonoïdes par des résidus hydrophiles suggérés par les approches théoriques sera mise en œuvre et les potentialités des molécules fonctionnalisées testées (équipe « Ingénierie moléculaire et glycobiologie », UFIP).

Membres du laboratoire participant au projet